Schreber et la paranoïa : le meurtre d’âme.


Paranoïa est un mot antique qui pourrait décrire les tendances de tout système de pouvoir. En dernière instance, au-delà même de leur survie, le but ultime de ces systèmes est le meurtre d’âme. Schreber a repris cette ancienne expression germanique et a créé la possibilité de la transformer en critère de mesure de notre culture. Son livre, rendu célèbre par Freud, offre à tous ceux qui s’intéressent à la vie de l’âme l’occasion d’étudier de manière singulière les mouvements de la folie et la raison qui les porte. Différents chercheurs en provenance d’horizons divers se réunissent ici dans un effort commun d’éclaircissement de ces enjeux.

la suite

L’Harmattan,

Paris, 1996.

Ce contenu a été publié dans Bibliographie, Livres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.