Séminaire SPF (05/11/2013)

Anna-O. Elizabeth von N. et les débuts de la pratique de Freud.

Séminaire Prado de Oliveira, le 5 novembre 2013.

Andréas Mayer nous avait déjà donné quelques formidables travaux d’histoire de la psychanalyse, comme celui qu’il signe avec Lydia Marinelli sur L’Histoire collective de l’Interprétation du Rêve, ou celui qu’il signe seul, pour présenter le travail de Marinelli, hélas trop tôt disparue, « L’Ombre d’un divan ». Nous commentons ici un de ses apports majeurs, « L’Hypnotisme introspectif et l’auto-analyse de Freud : procédure d’auto-observation dans la pratique clinique. » Ce travail complète avec bonheur nos propres recherches exposées dans Ferenczi, la psychanalyse autrement, au sujet du rôle pionnier d’Emmanuel Kant pour la psychanalyse et l’inspiration que prend Freud chez lui.

Richard A. Skues, dans son livre extrêmement intéressant et généreux, Sigmund Freud and the History of Anna O. : Reopening a Closed Case, revient sur les légendes entourant cette patiente « fondatrice » de la psychanalyse, légendes pour l’essentiel inspirées par Freud lui-même ou découlant de ses commentaires au sujet de la méconnaissance par Breuer de la passion transférentielle d’Anna à son égard. Skues montrer les erreurs qui ont pu en découler et comment Ellenberger ou Jakobsen, plutôt que des les corriger, ont contribué à les obscurcir.

Appuyé sur Mayer et Skues, ainsi que sur la lecture comparée des introductions ou notes éditoriales qui accompagnent les articles de Freud en anglais et en français, nous inaugurons ce séminaire ici présent.

à l’écoute

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

ou en téléchargement : Anna-O. Elizabeth von N. et les débuts de la pratique de Freud.

Ce contenu a été publié dans Séminaires, Société de Psychanalyse Freudienne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.